La randonnée des Artistes.

De l’Architecture au Street Art.

Randonnée des artistes : de Jacques Androuet du Cerceau à Roger Toulouse.

La randonnée du 23 novembre avait pour thème l’art.

DE L’ARCHITECTURE AU STREET ART.

C’est par une chaude journée d’automne que s’est déroulée la randonnée. Dans le quartier Saint-Marceau, les randonneurs sont passés devant la maison natale de Louis-Joseph Soulas, peintre-graveur puis devant la maison où le peintre Paul Gauguin a passé plusieurs années de son enfance.

Après les bords de Loire, la randonnée est passée devant l’Hôtel Euverte-Hatte, là où est né le dessinateur et paysagiste Aignan-Thomas Desfriches en 1715.

Le boulevard Rocheplatte et la place Gambetta ont montré le FRAC, fonds régional d’art contemporain, et sa biennale.

Rue du faubourg Bannier, ont été évoqués l’artiste Jeanne Champillou, peintre, graveur, céramiste et le peintre Alexandre Antigna, né dans cette rue en 1817.

Au parc Louis Pasteur, les randonneurs ont pu admirer les monuments créés par le sculpteur Charles Million et l’œuvre « Sculpture » la bien nommée pour le thème du jour.

Sur les boulevards, l’œuvre de Roger Toulouse, peintre, poète, sculpteur, « Hommage à Lavoisier », a attiré l’attention.

La randonnée est ensuite passée par l’ESAD, Ecole Supérieure d’Art et de Design, héritière de l’ancienne école gratuite de dessin fondée par Desfriches en 1786, devenue école des beaux-arts puis Institut d’arts visuels, IAV.

Le Musée des Beaux-Arts a présenté une œuvre du sculpteur orléanais Alfred Lanson « Jason enlevant la toison d’or », grand prix à l’exposition universelle de 1889.

Sur la place de l’Etape, ont été vues une des principales œuvres de la princesse Marie d’Orléans, pionnière da

 

 

ns l’histoire de la sculpture et la statue de Jacques Androuet du Cerceau, architecte de l’Hôtel Groslot.

La randonnée s’est terminée par la rue de la Bretonnerie où résidait le peintre et dessinateur Charles Pensée et par la rue Jeanne d’Arc où est né le peintre Maurice Asselin.

Tout au long du parcours, de nombreuses œuvres de Street Art ont été vues dont celles de Monsieur Chat et celles de l’artiste Mifamosa qui, depuis l’été 2017, réalise de petites créations en rapport avec le nom des rues et accolées aux plaques des rues.