Environnement.

Respect et Protection de l’environnement.

Attitudes et comportements :

Deux évidences doivent être rappelées :Charte-du-randonneur-illustration

  1. Le randonneur est toujours chez quelqu’un, qu’il s’agisse d’une personne physique, propriétaire ou fermier, ou d’une personne morale, collectivité publique ou association foncière, syndicale, …
  2. Le sol et la végétation qui recouvrent ces lieux constituent souvent un moyen d’existence pour ceux qui y vivent.

L’ordre naturel des choses ne doit pas être troublé : le randonneur est toujours sur le territoire d’autres espèces végétales et animales qu’il faut s’efforcer de connaître pour éviter de transgresser inconsciemment les lois de la nature.

La charte du randonneur a pour but de sensibiliser tous les utilisateurs des sentiers de randonnée à la préservation de cet environnement et au respect de la biodiversité.

Pour favoriser une pratique responsable de la randonnée, en toute sécurité, ensemble, agissons en faveur de l’éducation à l’environnement et de la préservation de la biodiversité !

Voir : Charte-du-randonneur-FFRandonnée

 Protection de l’environnement. Préservation des sites naturels de pratiques sportives

Préservation des sites :

Destiné à tous, quelque soit le niveau et le type de pratique de sports de nature, Suric@te incite les pratiquants des sports de nature à participer à la préservation de leur site de prédilection.

Tous les signalements sont traités par les fédérations sportives de nature, les conseils généraux et les services de l’État en lien avec le pôle ressources national des sports de nature du ministère chargé des sports.

Du réseau Eco-Veille® au dispositif Suric@teSuricate Logo.

Suric@te succède au dispositif Eco-Veille® mis en place par la FFRandonnée à partir de 1994.

Suric@te : comment ça marche ?

Toute anomalie (balisage, entretien, conflit d’usage, atteinte à l’environnement, défaut d’aménagement…) est désormais directement dirigée vers les trois cibles d’acteurs concernés (Fédérations délégataires dont la FFRandonnée, Conseils Généraux et Directions Jeunesse et Sport), celles-ci devant se concerter pour déterminer l’acteur en charge du traitement de l’anomalie. Le portail Suric@te permet d’adresser aux intéressés des messages de suivi dans le traitement de l’anomalie et d’en suivre la résolution.

Vous, usagers des sentiers et des milieux naturels, devenez dès aujourd’hui acteur de ce dispositif en signalant toute anomalie rencontrée lors de vos randonnées. Pour cela rien de plus simple. En un clic, accédez à l’interface ergonomique mise en place et sélectionnez l’activité « Randonnée pédestre » dans le menu déroulant. Localisez l’endroit du problème en renseignant quelques informations nécessaires (département, nature du problème, description de l’anomalie…).

Votre implication pour remonter les anomalies de terrain est donc un facteur essentiel pour garantir une meilleure qualité de préservation des milieux de randonnée.