Orléans La Source – Gien en itinérant

De la tente à la vaisselle en Gien

Du 08 au 12 avril 2018

Initialement prévu pour 9, nous n’étions finalement que 6 à se lancer sur les 100 km du Loiret en 4 jours d’itinérance. L’objectif de faire découvrir l’itinérant prés de chez soi et sans dénivelé est atteint pour Didier qui va réitérer bientôt.

Nicolas et Françoise ont pris le départ à 9h avec nous, sous le soleil, depuis la Pomme de Pin pour le dimanche seulement pour faire les 24,7 km jusqu’au domaine du Ciran où nous avons dégusté un bon couscous livré sur place.

La perception de la pluie durant la nuit accentuée du fait de notre gîte en toile nous faisait craindre le pire. C’est finalement sous une pluie légère que le lundi nous avons cheminé jusqu’à Isdes. Heureusement un hangar s’est présenté à nous pour notre pause déjeuner. Puis une halte au café de Vannes sur Cosson nous a reboostés.

Un bon repas livré par le restaurateur d’Isdes, agrémenté de boissons fournies par nos amies Christiane et Nadine domiciliées sur place et une bonne nuit au gite rural nous ont permis d’oublier la fatigue des 31,9 km pour envisager de repartir le mardi en direction de Cerdon.

Notre trajectoire a alors divergé des 100 km officiels du Loiret ! Donc plus de balises oubliées à ramasser sur le circuit pour nous repérer !

Pas de cartes pas de capes c’était tout droit sur le GR3C, en 20 km nous étions à Cerdon où nous avons eu le chance de trouver une pharmacie pour les petits bobos et un café ouvert pour une petite mousse….

Bien que nous ayons dormi dans la gare, aucun train pour nous dérangé. Seuls des bruits de ronflement et de lattes de sommier qui se détachent ont perturbé la nuit de Josette qui a du migrer vers le canapé de l’ex salle d’attente de la gare.

Mercredi, départ vers Saint Gondon avec le beau temps mais des chemins plus que mouillés.

L’étape très longue si on devait rejoindre l’étang du puits a été raccourcie pour rejoindre au plus cours le GR3C. Comme nous a dit une autochtone alors que nous étions encore sur une voie bitumée, « c’est mouillé, ça passera pas ! » effectivement nous avons du sortir du chemin avant de se retrouver sur du terrain praticable. Une pause méridienne bien méritée à Coullons au bord de l’étang puis nous repartons toujours sur notre GR3C.

A 100km pile nous avons immortalisé l’événement avant de reprendre la route jusqu’à rencontrer l’homme au parka rouge prés de l’élevage d’autruches que nous avons visité.

L’étape de 26,2 km dans les chemins détrempés était suffisante pour la journée. Le contrat était rempli les 100 km faits, Jean-François était là avec une voiture, nous avons alors repris une vie de citadin pour rejoindre notre hôtel à Poilly-Lez-Gien où le repas était servi dans de la vaisselle en Gien !

Le jeudi matin nous n’étions plus que 4 plus Jean-François pour faire une petite visite de Gien et du magasin de la faïencerie avant accueillir le groupe du jeudi attendu pour le pique nique du midi place du château à Gien.

Heureusement le porche du presbytère était assez grand pour abriter les 14 randonneurs de l’après midi.

C’est le club de Gien qui nous avait conseillé un circuit qui nous a permis de faire une boucle de 13,7 km et de découvrir que Gien ne fait pas que dans la vaisselle, il y a aussi beaucoup de chars militaires.

La partie St Gondon Gien non faite lors de ce séjour pourra se faire un jeudi sur une journée à programmer Gien -St Gondon avec visite guidée de la ville de Gien.