A la découverte du faubourg Bannier.

Randonnée du coeur d’Orléans au faubours Bannier.

Le jeudi 7 mars 2019, la randonnée avait pour thème « A la découverte du faubourg Bannier ».

Après le fleuve royal, le centre-ville, la randonnée est passée devant la maison du célèbre peintre orléanais Antigna et les anciennes grandes brasseries Schmetz.

Nous sommes arrivés à l’ancien monastère des Chartreux remplacé par des immeubles d’habitation, un jardin public et un collège.

Après la maison de Marcel Proust, la venelle du Ponceau nous a conduits à la rue des Murlins et au quartier des Aydes commun à quatre communes : Orléans, Saint-Jean-de-la-Ruelle, Saran et Fleury-les-Aubrais.

La randonnée a longé les Groues, ancien terrain d’exercice militaire et le Centre administratif Coligny, ancienne caserne.

Après le quartier de la Nouvelle Orléans, la maison de l’artiste Jeanne Champillou et le site du dernier vinaigrier d’Orléans, Martin-Pouret, nous sommes arrivés au cœur du quartier des Blossières, créé en 1965, nom qui vient de « beloces », petites prunes au goût acide.

Plusieurs réclames (publicités) d’antan ont été rencontrées lors de cette randonnée ; une des plus anciennes d’Orléans : « Garage France », en 1900, du temps où Orléans ne comptait que trois mécaniciens.

Après plusieurs venelles, sentiers, la randonnée est arrivée au nord du faubourg Bannier, lieu de souvenirs, de la bataille d’Orléans ou combat des Aydes du 11 octobre 1870, et des bombardements du printemps 1944.